Rechercher

Itinéraire à la découverte des villas mythiques du Cap Ferret

Il n'y a pas que la plage dans la vie ! Enfourchez votre vélo et partez à la découverte de 3 grandes villas historiques du Cap Ferret. Que vous soyez en famille, entre amis, en séminaire ou en plein EVJF, l'architecture du Cap Ferret a plus d'un secret à vous révéler !


Demarrez votre itinéraire à la villa Podensac


C'est face au bassin, mais loin des regards, tout au bout du hameau de Jane de Boy, que se dresse l'élégante et pourtant discrète villa Podensac. Il vous suffira de quelques coups de pédales hors des sentiers batttus, pour partir à sa rencontre.

Inaugurée le 24 juin 1918, cette imposante batisse n'est autre qu'une ancienne gare. Il s'agissait en effet à l'époque du terminus de la ligne de chemin de fer qui servait au transport de bois travaillé à Lège. Les poteaux fabriqués sur place étaient chargés puis embarqués vers le Nord de la France, la Belgique ou la Grande Bretagne pour la construction des mines de charbon.


Poursuivez votre chemin en faisant escale à la villa des Hirondelles


Construite en 1880 par Frédéric Lesca, frère du célèbre Léon Lesca (1er homme à s'être établit sur la presqu'île au milieu du 19ème siècle), cette majestueuse demeure aux allures de grande patisserie d'un autre temps, a longtemps été l'un des fiefs de la dynastie Lesca. Réquisitionnée par les allemands sous l'occupation et très endommagée, elle a heureusement aujourd'hui retrouvé sa superbe et ses couleurs d'origine, grâce aux bons soins de ses propriétaires actuels. Seul le toit, trop abîmé pour être restauré selon sa verison d'origine a changé de visage. Les pieds dans le sable, elle veille donc toujours sur la ravissante plage des Hirondelles qui jouxte le village ostréicole de Grand Piquey.


Terminez votre itinéaire par la célèbre villa Algérienne


Le principal bijoux arcitectural de la presqu'île, la très fameuse villa Algérienne, construite par Léon Lesca en 1864, a malheursement été détruite en 1964 par un promotteur peu scrupuleux. Agrémentée d'une roseraie, d'un ponton privatif et d'un jardin d'ornement tout à fait remarquable, cette somptueuse villa inspirée de l'architecture mauresque, faisait echo à la carrière de son propriétaire. En effet, Léon, originaire de La Teste, était ingénieur des travaux publics et s'installa sur la presqu'île après avoir fait ses gammes en Aglérie. Aujourd'hui détruite, la villa algérienne reste néanmoins irremplaçable dans le coeur des anciens. Vous pouvez en découvrir les vestiges en visitant la chapelle Alégrienne qui complétait l'ensemble et savère très bien conservée, ainsi que les restes de son mini golf à leur emplacement d'origine, à l'entrée du village de l'Herbe.


Bonne balade !

0 commentaire
RESPECT
DES NORMES
SANITAIRES
GARANTI

Les Biclous du Bassin - 37 allée Jeanty d'Armagnac 33 950 LEGE CAP FERRET - SIRET N° 849 870 373 00016

© Les Biclous du Bassin - 2019 tous droits réservés