Rechercher
  • Les Biclous du Bassin

Itinéraire à vélo au village de Piquey

Mis à jour : mai 1

La presqu’île du Cap Ferret cache précieusement un certain nombre de villas emblématiques de son histoire et de ses grandes familles, qui racontent à elles seules une bonne partie de la vie de la presqu’île d'antan.


Petit itinéraire facile à faire à vélo pour les curieux...


Chevauchez votre bicyclette et démarrez votre circuit par le quartier ostréicole de Grand Piquey, discret et coloré ce village peu connu recèle pourtant tous les charmes du Cap Ferret. Cabanes aux teintes pastel et bottes qui sèchent au soleil dans un fatras de poches à huîtres et autres coupelles de captage. Une premières escale tout à fait authentique et représentative de la vie quotidienne des villages ostréicoles du bassin d'Arcachon.


Dirigez vous alors sur la charmante plage des Hirondelles où s'élève au loin, face au bassin d'Arcachon, la majestueuse Villa des Hirondelles. Édifiée en 1880 par Frederic Lesca, frère du célèbre Léon Lesca, grand parton de la presqu'île; elle a longtemps appartenu à la plus ancienne et plus mythique famille de la presqu'île.


Puis quittant la dynastie Lesca par le jeux des successions 2 générations plus tard, elle est rachetée en 1932 par la famille Auschwitzky qui en fait son fief familial durant plus d'une décennie.

Elle accueille alors cette riche famille de la bourgeoisie bordelaise durant les périodes estivales où une large brochette de joyeux cousins rythme ses journées de pique niques sur le Banc d'Arguin et de régates en pinassotes, tandis que les adultes tout endimanchés s'affairent à profiter de leurs quartiers d'été.


Ensuite tragiquement transformée en caserne durant l'occupation Allemande la Villa des Hirondelles est littéralement saccagée puis vendue, faut de moyens pour la restaurer.


Aujourd'hui privée elle a néanmoins retrouvé sa superbe des beaux jours et à en croire le rouge basque d'origine qu'on retrouvé les volets, elle est entre de bonnes mains ; )




Passer ensuite d'un coup de pédale jeter un oeil à la maison forestière de Piquey. Construite en 1842 par les Ponts et Chaussées elle cache dans son parc des arbres vieux de plus de 2 siècles et reste un emblème fort de la Foret Domaniale de Lège et Garonne.


Dirigez-vous enfin devant la Résidence Chantecler qui se tient, sur l'actuelle allée des Ecureuils en lieu et place de l'ancien Hotel Chantecler, une pension de famille sans prétention mais bien connue du microcosme des jeunes artistes parisiens dans les années 20. Jean Cocteau et Raymond Radiguet y ont notamment séjourné les étés 1920, 1921 et 1923. C'est ici même que Raymond Radiguet a écrit son scandaleux chef d'oeuvre Le Diable au corps. Cocteau retrouve ses amis à l’hôtel, le sculpteur Jacques Lipchitz, le compositeur Georges Auric, le peintre et décorateur Jean Hugo. L'histoire raconte que tout ce beau monde faisaient jaser la presqu’île en se promenant nus et en fumant de l'opium sur la plage, sous l'oeil amusée de Madame Dourthe, la patronne des lieux.


De quoi tomber sous le charme de Piquey, une vraie pépite de la presqu'île du Cap Ferret.



Découvrez tous nos itinéraires à vélo.


RESPECT
DES NORMES
SANITAIRES
GARANTI

Les Biclous du Bassin - 37 allée Jeanty d'Armagnac 33 950 LEGE CAP FERRET - SIRET N° 849 870 373 00016

© Les Biclous du Bassin - 2019 tous droits réservés